Interview de Lynn Wu, Ressources Humaines, Singapour

09 février 2022

Lynn Wu | mixité | Indosuez | Azqore | Singapour

Présentez dans les grandes lignes votre formation et le poste que vous occupez actuellement. Donnez une vision annuelle de votre rythme de travail, la saisonnalité des missions, les temps forts.

Je possède une double casquette en tant que Responsable des ressources humaines pour Indosuez Singapour et Azqore Asie, et je suis responsable de la mise en œuvre de stratégies et d’initiatives RH visant à soutenir la croissance de l'entreprise. Ayant rejoint la Banque en 2016, j’ai eu l’opportunité de gérer et de participer à de multiples projets organisationnels et stratégiques, tels que l’intégration de CIC et la scission d'Azqore en Asie. Les succursales asiatiques d’Indosuez et d’Azqore poursuivant leur croissance, mon rôle de DRH des deux entités évolue également.
Nos collaborateurs sont nos ressources les plus précieuses, l’équipe RH a pour mission de défendre la culture et la raison d’être du Groupe. Notre fonction multiforme requiert de nous humilité et agilité afin de pouvoir passer régulièrement de rôles stratégiques à des rôles opérationnels. La pandémie de Covid-19 nous a lancés des défis que nous n’aurions pas imaginés : fonctionnement en mode crise pendant une grande partie des années 2020 et 2021, adaptation aux mesures sanitaires gouvernementales et maintien de l'engagement et de la connexion des collaborateurs. Au fur et à mesure que nous nous installons dans la nouvelle normalité, le rôle des RH doit également s’adapter pour se concentrer sur le besoin d’adaptabilité et de résilience de nos collaborateurs, réévaluer l’expérience collaborateur pour favoriser l’engagement et l’inclusion de tous, y compris de ceux qui travaillent à distance.

Evoquez votre parcours professionnel, les évolutions qui vous ont permis d'accéder à plus de responsabilités. Etiez-vous à l'origine de ces démarches ? Comment avez-vous gravi les échelons ?

J’ai commencé ma carrière en tant qu’auditeur externe et j’ai rapidement réalisé que je n’étais pas faite pour un travail sans un engagement fort. Cependant, cela m’a aidée à établir une base solide de connaissances financières, fiscales et de paie. Les compétences en analyse de données acquises au cours de mon expérience en audit m'ont créé une opportunité pour un poste d’analyse et de reporting RH. Ce poste m’a donné l’occasion de travailler en étroite collaboration avec une équipe de professionnels chevronnés et passionnés des RH. Cela a initié ma passion pour les RH, si bien que et lorsqu’une opportunité s'est présentée, même s'il s'agissait d'une fonction métier difficile avec des problèmes d’attrition majeurs, j’ai postulé pour le poste et je n’ai jamais regretté depuis.
Une femme manager au début de ma carrière RH m’a beaucoup inspirée et motivée. En plus d’être une manager et une mentor qui a forgé mon engagement, elle a toujours affiché une attitude positive, motivée et passionnée, même lorsqu’elle faisait face à des situations professionnelles difficiles et qu'elle jonglait avec la garde de 2 jeunes enfants.

Parlez des barrières auxquelles vous avez été confrontée. Comment les avez-vous dépassées ? Trouvez-vous au contraire, que le fait d'être une femme a été un avantage? Comment conciliez-vous vie professionnelle et vie personnelle ?

D'après les études, les femmes ont tendance à faire preuve de plus d'empathie et de capacités relationnelles, deux compétences clés requises dans les RH. Bien que je ne rencontre pas de difficultés, le fait d'être une femme dans une fonction majoritairement occupée par des femmes n'est ni un avantage ni un inconvénient.
Même dans les fonctions à prédominance féminine tels que les RH, les hommes occupent généralement les postes plus élevés, et ce n'est que ces dernières années que le poste de Directeur des Ressources Humaines (DRH) nous a offert la parité entre les sexes. Il existe également des stéréotypes persistants selon lesquels les femmes réussissent dans les RH en raison de leur affinité naturelle pour les relations humaines. Il y a une contrainte supplémentaire : nous devons démontrer que nous sommes aussi fortes, sinon meilleures, dans la pensée critique et dans notre capacité de travail, etc.
Les femmes ont tendance à sous-estimer leurs capacités plus que les hommes et à se remettre en question. Il est important que les femmes aient davantage confiance dans les compétences et les valeurs qu'elles apportent, car nous ne pouvons pas convaincre les autres lorsque nous doutons de nous-mêmes. Rester passionnée par mon travail, continuer à apprendre et m'adapter à l'évolution de l'environnement sont des valeurs clés qui me permettent de rester motivée. Il est également important de prendre du recul pour se ressourcer lorsque l'enthousiasme décline.

Donnez votre vision sur les évolutions que vous avez constatées et celles que vous souhaitez voir aboutir à l'avenir. Donnez des exemples d'initiatives déjà réalisées. Quels ont été les freins et les succès ? Parlez du soutien apporté par votre management.

Ces dernières années, le Groupe a fait preuve d'un engagement fort en faveur de la diversité des genres et des plans d'actions ont été mis en place pour garantir l'équité, le développement et l'autonomisation des femmes. En tant que professionnelle des RH et femme occupant un poste de direction, il est important que mon équipe et moi-même soyons des défenseurs de la diversité et de l'inclusion, et que nous veillions à ce qu'il ne s'agisse pas d'un simple effort symbolique.
Alors que nous nous adaptons aux nouvelles méthodes de travail de la "nouvelle normalité" et que nous réévaluons nos modes d'engagement avec les collaborateurs, nous devons également prêter attention à l'impact de la pandémie sur l'égalité des sexes. La pandémie a exacerbé les problèmes auxquels sont confrontées les mères qui travaillent. Beaucoup d'entre elles ont vu leurs responsabilités domestiques s'accroître, rendant encore plus compliquée l'obligation de jongler entre la maison et le travail. De plus en plus de femmes envisagent de réorienter leur carrière, voire de quitter le marché du travail, ce qui peut constituer un revers potentiel pour nos efforts en matière d'égalité entre les sexes. Alors que nous abordons la nouvelle "norme" du travail flexible, il est important de revoir les politiques qui encouragent des rôles équitables pour les hommes et les femmes, en particulier pour ce qui concerne les soins apportés à la famille (c'est-à-dire encourager le congé de paternité), d'impliquer les hommes dans les initiatives de genre et d'envisager des programmes pour aider les femmes à réintégrer le marché du travail.

Donnez des conseils concrets en vous basant sur votre expérience personnelle.

Croire fermement que les femmes sont tout aussi confiantes, indépendantes, intelligentes et compétentes. N'ayons pas peur de remettre en question le statu quo et soyons prêtes à saisir le processus de transformation qui s'opère.

09 février 2022

À lire aussi

Anne Toledano | Indosuez | Gestion de Fortune | Immobilier

Anne Toledano nommée Directrice de la filière Immobilier d’Indosuez

Tineke Slabbaert | mixité | Indosuez | Belgique

Interview de Tineke Slabbaert, Wealth Structuring, Belgique

Sophie Couve de Murville | Mixité | Indosuez | CFM

Interview de Sophie Couve de Murville, Investment Solutions, CFM Indosuez